Université Etudiant - Formations, actualités et Erasmus

Le prêt étudiant

Rédigé par Céline, le 26 septembre 2012

La France est l’un des rares pays où les études supérieures sont facilement accessibles. Les universités en sont le meilleur symbole. Cela ne signifie pas que l’étudiant soit exempt de dépenses sur l’ensemble du système scolaire, ni même qu’il évitera des frais annexes comme le logement ou les livres. Des tarifs réduits sont fréquemment proposés dans les musées, dans les transports publics ou pour les soins médicaux.

Le gouvernement français et des partenaires privés ont développé une palette d’aides financières pour aider les étudiants qui doivent faire face à des dépenses difficilement supportables pour leur structure familiale.

Les bourses et les aides

  • Les bourses sont accordées aux étudiants dont les revenus familiaux ne dépassent pas un certain plafond. Pour l’année 2011-2012, cette valeur était fixée à 33 100 euros par an. Il y a 7 échelons différents qui vont de 0 à 6. Le premier échelon de la bourse permet d’être exonéré des droits d’inscription et des cotisations à la sécurité sociale. Le dernier échelon correspond à l’obtention d’une valeur de 4 600 euros par an.
  • L’aide au mérite est accordée aux étudiants qui répondent à certains critères sociaux. Ce sont généralement des étudiants issus de famille moyenne dont les revenus dépassent le plafond maximum d’attribution des bourses. Le montant annuel 2012 est de 1 800 euros.
    La notion de mérite est évaluée à deux moments précis : la première concerne les élèves ayant obtenu une mention "Très bien" au bac ; la deuxième lors de leur inscription au master 1, au vu des résultats obtenus lors de l’examen de la licence.
  • Des aides spécifiques sont attribuées aux étudiants qui souhaitent suivre une formation supérieure à l’étranger ; le montant est de 400 euros durant 2 à 9 mois.
    L’aide d’urgence peut être demandée par les étudiants qui traversent de graves difficultés ; l’attribution de cette aide est autorisée par le directeur du CROUS de l’académie dont dépend la personne.

Les prêts étudiants

L’État a mis en place des prêts bancaires dont il se porte garant dans le cas d’une défaillance des remboursements. Ces emprunts peuvent être sollicités par n’importe quel étudiant, sans condition de ressource ou de caution. Les demandes doivent être dirigées aux agences de la Société Générale, du Crédit Mutuel, de la CIC, des Banques Populaires et des Caisses d’Épargne.
Chaque année, l’État tente d’augmenter le fond total et il cherche à en faire profiter l’ensemble des étudiants. Ainsi, un élève qui perçoit une bourse peut également demander un prêt étudiant.

Les caractéristiques de la garantie du prêt étudiant

L’étudiant doit être inscrit dans un établissement qui prépare au concours d’un diplôme d’État ; il doit être âgé de moins de 28 ans à la conclusion du prêt.
Ce prêt est accordé aux ressortissants de l’UE qui peuvent justifier d’une résidence régulière ininterrompue en France d’au moins 5 ans à la conclusion du prêt. Le montant maximum autorisé du prêt est de 15 000 euros.
Le montant garanti par l’État est de 70% du capital restant à rembourser et la durée maximale de la garantie est de 10 ans.

Mots clés : aucun

Classé dans : Formation

Les commentaires sont fermés.