Université Etudiant - Formations, actualités et Erasmus

Logement étudiant : conseils et aide au logement

Rédigé par Céline, le 04 septembre 2012

Les formules adaptées à l’habitat des étudiants

Le 12 juillet, jour où les résultats du bac sont communiqués, le marché du logement s’active autour des studios et des petits logements situés aux abords des grandes écoles et des universités. Des forums étudiants et des sites offrent gracieusement leurs services pour constituer un dossier parfait ou pour détailler les obligations des bailleurs et des locataires.

Mais la dure réalité à laquelle vont être confrontés les parents et les étudiants est celle de l’offre et de la demande qui jouent en faveur des propriétaires. Chaque année, l’agence immobilière Century21 publie un guide du logement étudiant qui donne une vision de ce marché difficile, et des prix moyens constatés dans les grandes villes universitaires. Mais ceux qui cherchent d’autres options, découvrent qu’il existe bien d’autres solutions pour être logés confortablement et à des tarifs bien moins onéreux.

Le marché du logement individuel des étudiants

Selon ce même rapport, il y aurait 30 demandes pour un seul appartement de particulier à Paris. Le loyer d’un logement de 15 à 20 m² oscille entre 550 et 800 euros. Nice (630 euros), Versailles, Saint-Denis ou Argenteuil (600 euros) sont parmi les villes les plus chères.

En milieu de tableau, on voit apparaitre Toulon, Toulouse ou Montpellier avec des loyers moyens de 480, 460 et 440 euros respectivement. C’est la ville de Troyes qui ferme la marche (entre 200 et 290 euros). Pour profiter des meilleures opportunités, il vaut mieux s’engager dès le mois de juin mais cela suppose de payer deux mois d’avance qui ne serviront pas à grand chose.

Le site du Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires (CNOUS) présente près de 60 000 logements privés sur tout le territoire, auxquels il a accordé un label qui garantit des standards de qualité et des prix raisonnables.

Les résidences universitaires

Il y a 169 000 places dans les résidences universitaires. L’ambiance y est conviviale entre tous ces jeunes qui partagent le même objectif. La taille moyenne des chambres est de 9 m². Les résidences sont habituellement équipées d’une salle commune où les étudiants trouveront une machine à laver et un sèche-linge et les services d’une cafétéria.

La proximité de l’université permet d’économiser sur le transport. Il faut compter 200 euros pour une résidence traditionnelle et 400 euros pour une résidence conventionnée. Le dépôt du dossier se fait auprès du Comité Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires (CROUS) du lieu de résidence entre le 15 janvier et le 30 avril de chaque année. Cette démarche est considérée comme la deuxième étape du Dossier Social Étudiant (DES) commun à la demande de bourse.

Les colocations étudiantes

La colocation étudiante présente des avantages uniques. Au niveau des dépenses tout d’abord : le loyer et les frais annexes sont divisés par le nombre de colocataires. Selon l’appartement choisi, 2 à 6 colocataires pourront cohabiter sans empiéter sur le confort de chacun.

Grâce à l’addition de ces apports individuels, il est tout à fait envisageable de trouver un appartement plus grand, plus agréable et mieux situé. Mais pour qu’une colocation se réalise dans une ambiance conviviale, des règles indispensables doivent être fixées. On peut lister 4 problèmes majeurs :

  1. L’argent du pot commun doit être dépensé dans un intérêt général. Les aliments, les produits de nettoyage ou les ressources énergétiques doivent être utilisés dans le même esprit.
  2. Le bail en colocation devient un problème lorsque l’un des colocataires décide de partir avant la date prévue. Il faut alors que ceux qui restent, trouvent rapidement un remplaçant lors d’une période où la demande est bien faible. Il faut éviter de signer un bail en colocation avec une clause de solidarité. Mais ce dernier point n’est pas facile à négocier avec le propriétaire ou avec l’agence.
  3. Le ménage est l’un des premiers thèmes de discorde. Chacun ayant sa propre notion du rangement et de la propreté. Souvent, c’est la même personne qui finit par s’occuper de tout alors que d’autres ne font absolument rien. Il est bon de tenir à jour un tableau où apparaissent le nom de chacun et toutes les pièces communes à nettoyer. La corvée sera clairement définie.
  4. Le bruit est une nuisance pour certains, un bienfait pour d’autres. Entre les fêtards et les étudiants studieux, la vie commune devient vite un enfer. Surtout à l’approche des dates d’examens. Les "amis qui viennent dormir ce soir" doivent restés des exceptions.

Les clés d’une colocation réussie ne résident pas toujours dans des profils identiques. La diversité fait la richesse de cette expérience qui fait appel aux compromis, à la patience et au respect de la vie privée.

Les aides au logement

Les étudiants ont droit à des aides économiques. L’Aide Personnalisée au Logement (APL) et l’Allocation Logement à Caractère Social (ASL) sont ouvertes à tous. Les étudiants peuvent donc formuler leurs demandes auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Des normes strictes sont appliquées.

Ces aides ne concernent pas les étudiants de moins de 20 ans si leurs parents perçoivent encore des prestations familiales pour eux. La surface habitée doit-être supérieure à 9 m² pour une personne et à 16 m² pour un couple. L’aide n’est jamais versée le premier mois d’occupation, il faudra donc avancer cet argent. Ces aides sont dirigées aux locataires, aux colocataires ou aux sous-locataires d’un logement neuf ou ancien.

Le tiers-payant de l’ALS est prévu pour les étudiants qui se sont installés dans une chambre de la cité universitaire. L’un de ses avantages et que dès que la demande a été déposée, l’étudiant ne devra payer que la part qui lui revient d’acquitter sans attendre le traitement par la CAF. Par la suite, l’aide au logement sera directement versée au CNOUS.

Le Loca-Pass

Le Loca-Pass s’appuie sur l’organisme qui gère le 1% Logement. C’est une aide salutaire pour les étudiants qui ont des moyens très limités. L’organisme avance le dépôt de garantie exigé par le propriétaire et il se porte caution en cas de loyer impayé.

Cette aide concerne les étudiants boursiers. La demande doit être formulée avant la signature du bail. L’avance Loca-Pass, qui sert à faire le dépôt de garantie, doit être remboursée au cours des trois années qui suivent. Le prêt est sans intérêt.

On peut contacter l’organisme en charge de ce prêt sur www.aidologement.com

Mots clés : allocation logement etudiant, aide au logement, se loger

Classé dans : Logement

Les commentaires sont fermés.